#JMPS 2021 – Perspectives de survivants

Ceux qui ont eu le malheur d’essayer vous le diront : le suicide n’est pas un jeu, ni une théorie philosophique, encore moins un absolu.
Article Le fantasme nuisible – Ut Fortis

De l’intérieur
Témoignages sans fioritures d’un processus complexe qu’on ne souhaite à personne.

Pas de choix quand on est KO

Parfois l’individu est tellement affaibli qu’il n’a pas la force de pouvoir s’élever. Il y a certains traumas, certains chocs qui sont tellement forts qu’ils mettent KO l’individu.
Souvent, pour les proches, c’est extrêmement déstabilisant. Ils ont parfois l’impression de se sentir trahis mais il faut savoir que la personne qui est dans la situation (suicidaire), ne vit plus que par le prisme de ses propres perceptions et elles sont floutées…

Chris, 44 ans, survivante, engagée bénévole.
Extrait audio conférence zoom – mars 2021 (49 secondes).

Fantôme ?

« Essayer d’expliquer. Et puis devenir « passive » (fantôme) avant l’heure pour avoir la paix. »

Animation de « Azur » (16 ans, hypersensible, après s’être remise d’épisodes d’automutilation et d’idées suicidaires)

Importance du lien

« Le fait de ne plus pouvoir rien faire sauf utiliser le téléphone et garder un lien avec « l’extérieur »…

Photo témoignage de « Crackhead » (15 ans, ancienne victime de viol, survivante).

« Qu’est ce que j’allais faire de ma vie ? »

Extrait interview radiophonique La Première La Réunion / France.

« La face défigurée d’un homme reste un visage« …
(Citation du poète, essayiste Bernard Noël)

Reportage TVA Nouvelles Canada (1 min 54).

C’était mieux avant ?

Elève de classe préparatoire, fugueur, chômeur sans domicile fixe, enfant modèle… Même combat. Reportage de 1986. Archive de l’Institut National de l’Audiovisuel (France).

Espoir

Face à la contagion suicidaire

Qu’est-ce que la contagion suicidaire ? Les personnes exposées directement ou indirectement à un événement suicidaire sont plus à risque d’avoir des idées suicidaires, ou même de passer à l’acte. Au niveau individuel, être exposé à un suicide multiplierait de 2 à 4 fois le risque de passage à l’acte. Au niveau collectif, les exemples de suicides en séries dans les institutions (hôpitaux, entreprises, prisons, écoles, etc.), les corps de métiers (police, armée, médecins, etc.) ou les lieux à risque (voies ferrées, ponts, falaises, forêts, etc.) sont fréquents.

Au niveau national, les étudiants d’écoles de journalisme et des journalistes en activité sont sensibilisés aux enjeux d’un traitement médiatique du suicide précautionneux et conforme aux recommandations de l’OMS. (Source)

Maggie et Claudia ajoutent leur voix dans le cadre de la campagne « Le suicide n’est pas une option », initiative de l’Association québécoise de prévention du suicide avec le soutien de l’Ordre des psychologues du Québec.
(2 minutes).

Engagement (témoignage) de Serge (sénior) avec Suicide.ca (2 minute).
Sous-titrage actif, cliquez sur le bouton.

« Wait! » Un jeu vidéo crée par un développeur survivant qui évoque la prévention.

Wait ! est un jeu vidéo psychologique très documenté crée par un développeur qui a connu la crise suicidaire. Sorti en 2020 sur Steam, en cinq langues (Anglais, Français, Russe, Allemand, Japonais et Chinois), le jeu permet de vivre la vie de Will, simple employé de bureau, ni héros, ni magicien, qui essaie de sauver des gens au légendaire pont du suicide. Jeu vidéo à 1 joueur à part entière. C’est aussi de la prévention.

Le saviez-vous ?

Cet article relaie des documents numériques francophones disponibles ou basés sur le volontariat bénévole. Il existe encore trop peu de documents en ligne non prosélytistes pour la prévention du suicide au regard des statistiques et des pays concernés. Afrique, Asie, Amériques, Europe, Océanie… Contrairement à certaines idées reçues, 77% des suicides officiellement répertoriés dans le monde en 2019 provenaient de pays à revenus faibles ou moyens. (Statistiques International Association for Suicide Prevention). Le tabou sur le sujet vulnérabilise les personnes déjà fragilisées et peut malheureusement permettre leur instrumentalisation. La prévention du suicide a des résultants probants. Des ressources référentes et gratuites existent. Parlons-en et si besoin faisons passer le message.

Pourquoi sensibiliser ?

– Parce que la crise suicidaire peut être surmontée mais il faut demander de l’aide car elle peut être trop intense. Auparavant, avez-vous pensé au plan de sécurité (élaboré par des soignants et mis à disposition) ? Lien

– Parce qu’avoir connu un proche qui s’est suicidé est perturbant et peut nous fragiliser, surtout si on traverse une période délicate (familialeprofessionnelle, économique, de santé). Avez-vous pensé à en parler ?
Lien pour le guide de gestion d’excès de stress en 8 langues de l’OMS / Lien ressources écoutes.

#JMPS 2021 – Spectacle international « Ut Fortis (L’histoire musicale d’une lutte intérieure) »: Arts et prévention – L’Interview croisée de Mary Bichner et GK Noland.

« Ut Fortis – L’histoire musicale d’une lutte intérieure » sera en diffusion sur Tv Tours-Val de Loire le samedi 11 septembre 2021 à 20H45. Engagement pour la prévention du suicide pour Mary Bichner, synesthète, compositrice et vocaliste et GK Noland, vocaliste soul et danseur, artistes du spectacle.

Le show aura rassemblé pour sa conception, des expertises des quatre continents pour une thématique particulière.

L’histoire musicale d’une lutte intérieure
– Introduction
– 1. les chaînes mentales
 2. Les répercussions sur le corps
– 3. Pourquoi construire ?
– 4. Les dissonances
– 5. La violence des préjugés
– 6. Le sentiment d’injustice
– 7. L’exploration
– 8. Histoire d’un retour à soi
– 9. La notion de plénitude
– 10. Finale

Comment Mary Bichner et GK Noland ont-ils vécu cette prévention partagée ?
Interview croisée de deux artistes clés !

Extrait – « Crise de panique » avec GK Noland

Ut Fortis Initiative : Pourquoi avoir accepté de collaborer à « Ut Fortis », projet solidaire de prévention du suicide ?

Mary Bichner : Je suis une grande admiratrice de l’étonnante compositrice Christina Goh et de son merveilleux travail, et j’ai été très honorée qu’elle m’invite à prendre part à un projet aussi beau et puissant. La prévention du suicide est un sujet tellement important, et je suis très reconnaissante à Christina d’avoir créé « Ut Fortis » afin de faire la lumière sur ce sujet et de nous rapprocher les uns des autres.

GK Noland : La cause est noble en mon sens, il y a beaucoup de personnes touchées de près ou de loin par cet acte. En parler d’une manière moins formelle permet de sensibiliser davantage mais avec une communication différente.

Sur scène, avez-vous ressenti votre pratique artistique différemment ou à ce niveau, était-ce d’abord une scène avant d’être de la prévention ?

G.K. : J’ai dès le départ été porté par la thématique. Il s’agissait pour moi de véhiculer un message fort, au travers de la pratique artistique, dans cette mise en scène j’interprète la libération par le corps, le mouvement. Donc d’abord la prévention et ensuite l’artistique.

M.B. : Pendant l’événement, j’ai eu l’impression que tous les artistes, l’équipe et les membres du public étaient très en phase avec le message du spectacle. C’était un concert très émouvant.

« La mise en scène du spectacle nous invite à réfléchir et démontre les mécanismes qui amènent à poser un tel acte. »
G.K. Noland

Participer à ce projet a-t-il modifié votre perspective sur le suicide, sa prévention ou confirmé ce que vous saviez déjà ?

M.B. : En participant à « Ut Fortis », j’ai pu approfondir mes connaissances sur la prévention du suicide grâce à l’aide et aux recherches faites pour le spectacle.

G.K. : La mise en scène du spectacle nous invite à réfléchir et démontre les mécanismes qui amènent à poser un tel acte. Personnellement avant UT Fortis, je ne m’y étais pas vraiment intéressé… ou dirais je que je n’étais pas conscient de ce cheminement vers la fatalité. Dans le monologue de Christina, les émotions évoluent progressivement… Ce qui est frappant, c’est que ces comportements ou émotions ressentis par le personnage sont aussi communs à ceux de toute personne triste ou en souffrance. 

Quelle a été la réaction de votre entourage, de votre staff en apprenant que vous participiez à un projet artistique de prévention du suicide ?

G.K. : Il y a toujours eu une petite réaction des personnes avec qui j’en ai parlé. De l’étonnement.
Par le biais de la comédie musicale j’ai trouvé que le sujet était plus accessible, cela « dédramatise » un sujet plutôt sérieux… En bref, le tabou est en quelque sorte rompu.

M.B. : Toutes les personnes qui ont eu connaissance du projet ont été très touchées et ont voulu en savoir plus. Je suis très reconnaissante à Christina d’avoir rassemblé et partagé sur son site Web de nombreuses ressources utiles sur la prévention du suicide, en français et en anglais, que j’ai pu à mon tour partager avec d’autres personnes.

Que retiendrez-vous de votre participation à ce projet ?

G.K : Je retiendrai  le duo de Christina & Mary Bichner. Un moment suspendu dans le temps, je l’ai trouvé magnifique et chargé en émotion. Les monologues de Christina. Je les ai trouvés assez émouvants et précis.

M.B. : Comme Christina l’explique à la fin de son clip pour Fleur d’eau, il s’agit de « commencer par en parler ».
Par le passé, j’ai toujours été très reconnaissante envers ceux qui sont venus me voir lorsque je traversais des moments difficiles, pour me demander comment je me sentais et si je voulais parler de quelque chose, afin de me rappeler que je n’étais pas seule et de m’aider à m’en sortir. Je veux continuer à faire de même pour les autres, et je pense que « Ut Fortis » est un bel exemple du pouvoir de cette pratique.

Extrait du spectacle « synesthésie et heureuses surprises » avec Mary Bichner

Aimeriez-vous rajouter quelque chose ?

M.B. : Merci beaucoup à Christina Goh de m’avoir invitée à prendre part à ce projet important et marquant !

« Ut Fortis – L’histoire musicale d’une lutte intérieure » en diffusion le samedi 11 septembre 2021 à 20H45 sur TV Tours Val De Loire et tvtours.fr à l’occasion de la Journée Mondiale de Prévention du Suicide.
A partir du 11 septembre 2021, la vidéo HD du spectacle sera disponible gratuitement pour les associations et structures dédiées à la prévention du suicide (projections / débats / moments de rencontres).

L’oeuvre « Double Trinome » avec Mary Bichner et GK Noland, viendra clôturer ce mois de prévention.

Pourquoi sensibiliser ?

– Parce que la crise suicidaire peut être surmontée mais il faut demander de l’aide car elle peut être trop intense. Auparavant, avez-vous pensé au plan de sécurité (élaboré par des soignants et mis à disposition) ? Lien

– Parce qu’avoir connu un proche qui s’est suicidé est perturbant et peut nous fragiliser, surtout si on traverse une période délicate (familialeprofessionnelle, économique, de santé). Avez-vous pensé à en parler ?
Lien pour le guide de gestion d’excès de stress en 8 langues de l’OMS / Lien ressources écoutes.


#JMPS 2021 – Septembre, mois pour la prévention du suicide. Une période délicate ?

Communiquer et partager c’est toute l’année ! Si il fallait lui fixer un jour, la Journée Mondiale de Prévention du Suicide a été instaurée le 10 septembre. Ce n’est pas anodin. L’occasion, pendant ce mois de reprise, nouvelle saison pour certains, de prendre en compte des réactions, qui mieux comprises, pourraient être prise en compte peut-être autrement.

Septembre, une période délicate selon les dernières études.
(Site https://www.conduites-suicidaires.com/jm-prevention-suicide )

Les dernières études sur le sujet révèlent que les écarts de fréquence de suicide entre le maximum (en juin) et le minimum (en décembre) se sont réduits avec le temps. En revanche, de nouvelles variations ont été mises en évidence :

  • Un pic au mois de septembre ;
  • Une baisse au mois d’août.

De telles variations semblent selon les spécialistes pouvoir être expliquées en partie par les rythmes de l’activité professionnelle, en particulier chez les hommes. Certains moments semblent critiques, notamment :

  • Les lundis et les mardis qui sont les jours les plus à risque de passage à l’acte ;
  • La reprise du travail au mois de septembre ;
  • Les semaines qui précèdent les vacances, comme le mois de juin.

Sources : https://www.conduites-suicidaires.com/jm-prevention-suicide (France)

Aux Etats – Unis, septembre est le « Mois national de sensibilisation à la prévention du suicide ».

« En plus de faire évoluer la perception du public, nous profitons de ce mois pour diffuser de l’espoir et des informations essentielles aux personnes touchées par le suicide. Notre objectif est de faire en sorte que les personnes, les amis et les familles aient accès aux ressources dont ils ont besoin pour discuter de la prévention du suicide et demander de l’aide.« 

Source : https://www.nami.org/get-involved/awareness-events/suicide-prevention-awareness-month

Informations précieuses pour mieux comprendre.

#JMPS 2021 – Ce 10 septembre, témoignages de survivants en direct et en ligne (anglais / français) avec l’Association canadienne pour la prévention du suicide

L’Association canadienne pour la prévention du suicide organise un événement virtuel en ligne accessible à tous sur inscription en anglais et en français. Sur la thématique de « Créer l’espoir par l’action », plusieurs témoignages viendront ponctuer ce moment d’échanges en ligne pour mieux comprendre.

Voir les intervenants.
A noter la présence de Ryan Luyk, membre du Groupe de travail des personnes touchées par le suicide de l’ACPS, ayant survécu à une tentative de suicide. Depuis, Luyk aide les autres en partageant ouvertement et honnêtement son histoire de bien-être et de rétablissement avec les hôpitaux locaux, les organisations à but non lucratif et les plateformes en ligne.

L’événement virtuel aura lieu le 10 septembre 2021 à 14H (heure du Canada). L’inscription se fait directement en ligne.JMPS

#JMPS 2021 – Découvrir #ReachOut pour la prévention par la FIFA (Fédération Internationale de Football Association)

La FIFA lance la campagne #ReachOut afin de promouvoir une meilleure santé mentale avec l’Organisation Mondiale de la Santé. A l’origine de l’initiative, la Fondation Robert-Enke, dirigée par la veuve du footballeur, Teresa Enke, structure créée pour venir en aide aux personnes souffrant de dépression après le suicide du gardien international Robert Enke.

Extraits de l’article #Reachout FIFA

  • « À l’occasion du lancement, Gianni Infantino, Président de la FIFA, a déclaré : « Cette campagne est très importante pour sensibiliser aux troubles de santé mentale et encourager des conversations qui peuvent permettre de sauver des vies. À travers la Vision 2020-2023 de la FIFA, nous nous engageons à mettre le football au service de la société, et je remercie les joueuses et joueurs impliqués ainsi que Mme Enke, qui ont tous apporté leur pierre à l’édifice de cette initiative remarquable. »
  • « La campagne fait intervenir plusieurs FIFA Legends, dont Aline, Vero Boquete, Cafu, Laura Georges, Luis García, Shabani Nonda, Patrizia Panico, Fara Williams et Walter Zenga. FIFA.com s’est également entretenu avec l’ancien attaquant de l’équipe britannique olympique et des Bolton Wanderers, Marvin Sordell, ainsi qu’avec Sonny Pike, considéré en son temps comme la future star du football anglais à 14 ans, à propos de leur expérience de la dépression. Teresa Enke a pour sa part évoqué la douleur liée au suicide d’un être cher ainsi que son travail au sein de la Fondation Robert Enke. »

A découvrir ou à partager, la vidéo très efficace publiée sur FIFATV.

#JMPS2020 – 10 septembre 2020 – Journée Mondiale de la Prévention du Suicide

Le saviez-vous ?
Dans certains pays (exemple des Etats-Unis), le mois de septembre est le mois consacré à la prévention du suicide. #BeThe1To
Ce mois est aussi celui de la célébration de la Journée Mondiale de Prévention du Suicide, chaque 10 septembre.

Quelque soit le pays, un message : la nécessité de se parler.

Vidéo IASP (International Association for Suicide Prevention) – (Anglais).
L’IASP, qui souligne la nécessité de la dépénalisation de la tentative de suicide dans certains régions du monde (la personne qui a voulu mettre fin à ses jours étant parfois incarcérée).

Cette année 2020, la thématique est « Travailler ensemble pour la prévention du suicide ». (Organisation Mondiale de la Santé).
En France, l’Union Nationale pour la Prévention du Suicide a lancé toute une série de spots à partager via les réseaux sociaux qui nous permettent de sortir des fausses idées reçues sur le suicide. A consulter et partager depuis la page dédiée

Consulter les 8 vidéos.

Chaque jour,des hommes et des femmes se battent pour maintenir le lien, la prévention du suicide est possible.

« Travaillons ensemble pour prévenir le suicide ».
En cas de mal être ? Cliquez

l’IASP* définit le thème de la Journée Mondiale de Prévention du Suicide 2020 : Travailler ensemble !

Le spectacle Ut Fortis pour la prévention du suicide devait se tenir le 26 mai 2020 avec le partenariat de l’Institut de Touraine en France. Il a été reporté au printemps 2021 pour cause de Covid-19. Les activités du site Ut Fortis s’inscrivent pourtant dans la continuité et le 10 Septembre, Journée Mondiale de prévention du Suicide, verra le lancement du court-métrage musical Fleur d’eau. Avant-première d’un album dédié qui rassemble des artistes issus de la Côte Est américaine et de Touraine, impliqués pour la prévention du suicide.

Fleur d’eau, le 10 septembre 2020

« Fleur d’eau » est une vidéo illustrant un poème de la poétesse référente du 19e siècle, Marceline Desbordes Valmore, mis en musique et en scène par l’artiste Christina Goh, elle-même concernée et issue d’une famille qui a connu le suicide, initiatrice de Ut Fortis, également membre de la commission Communication et Evénement de Vies 37 pour la prévention du suicide en Indre et Loire en France.

« Fleur d’eau » est un court-métrage musical inédit avec la collaboration exceptionnelle de la troupe médiévale Les Passeurs de Légendes de Touraine, réalisé par le cinéaste et photographe Baptiste Auffray sur des sites du Pays Lochois du Centre Val de Loire en France.

Prévenir ensemble

Nous sommes en état d’urgence concernant le suicide depuis 2014 (source) et la situation liée à la pandémie de la Covid 19 est difficile, mais il est possible de prévenir le pire. L’évolution des courbes l’a démontré. Chaque jour sur le terrain, des professionnels, des aidants, des bénévoles, des réseaux et des associations, tous œuvrent à une meilleure communication. Nous pouvons être tous acteurs de la prévention du suicide. Commençons par en parler…
Travaillons ensemble ! En savoir plus.

*IASP : International Association for Suicide Prevention