Culture, santé et sociétés

Le saviez-vous ? Nous sommes en état d’urgence mondial.
L’Organisation Mondiale de la Santé appelle à une action coordonnée pour réduire le nombre de suicides dans le monde (un suicidé chaque 40 secondes) depuis son rapport de 2014 avec un plan d’action pour la santé mentale 2013-2020.

Dans la Constitution de l’OMS, la santé se décline comme « un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité».

La santé mentale se définit donc comme un état de bien-être qui permet à chacun de réaliser son potentiel, de faire face aux difficultés normales de la vie, de travailler de manière productive et d’être en mesure d’apporter une contribution à la communauté.

Lutter pour le recul du mal-être repose pour une large part sur des stratégies intersectorielles. Ici le projet « Ut Fortis / La Différence » allie les secteurs culturels, scientifiques, technologiques et économiques.  

Une collaboration internationale pour une culture et des actions ciblées. Permettre à l’individu une moindre violence déjà contre lui-même, en se comprenant mieux, ainsi qu’une plus grande tolérance vis-à-vis de l’autre dit « différent ».

Lire l’interview UT FORTIS en questions réalisée à l’occasion du lancement du site.
Christina Goh explique pourquoi cet angle particulier pour ce projet interculturel pour la prévention du suicide.