Confinement / Musique et mieux-être : « Miroir (The Blue Light Effect) » est offert

Solidarité : La vocaliste internationale Christina Goh offre en téléchargement gratuit son nouveau single « Miroir (The Blue Light Effect) ».

Graphisme Gerd Altmann

Ce single est une trace. Trace du ressenti d’impuissance face au deuil et au manque, de reconnaissance pour ceux qui essaient… Une période étrange et un titre électronique en harmonie avec ces machines qui nous permettent de rester en contact. A tous les innovateurs au service d’une éthique, celle du mieux-être du plus fragile… Christina Goh

Miroir (The Blue Light Effect) – Les paroles

Oui c’est un miroir
Triste image de nos peines
Et reflet de nos joies
Ramassées à la pelle
Loin de toute gloire

Loin de toute gloire

C’est bien le mouroir
De nos sanglots, et nos cœurs
Racontent le temps oublié
De victoires
J’aimerai nous y voir

J’aimerai nous y voir

Car ainsi
Se tait l’inscience
Même si je t’entends
Rire
Pour ne pas détruire
Car ici
Se pare le silence…

Nous c’est un miroir
Triste image de nos peines
Et reflet de nos joies
Ramassées à la pelle
Rejoins moi que l’on danse
Ce soir, chantent nos silences

Rejoins moi que l’on danse
Ce soir, chantent nos silences

//Extrait communiqué//

Le travail sur l’opus électronique a été réalisé par Christina Goh en collaboration avec des instrumentistes confinés avec un mixage de David Perraudin, un mastering des studios tourangeaux Concept Prod et l’oeuvre du graphiste allemand Gerd Altmann pour le visuel. 

  • Peewaï (B-Side), multi-instrumentiste et initiateur du groupe métal Black Hole Density basé en Martinique. Son talent d’instrumentiste professionnel n’a d’égal que son engagement sur le terrain comme infirmier et secouriste en mer.
  • Boris Reine-Adélaïde, beatmaker et percussionniste basé à Sao Paulo Brésil. Sa formation comme manipulateur en radiologie médicale en fait aujourd’hui un “tambouyé” avec une perspective unique.
  • Maxime Perrin, accordéoniste reconnu et son concept Urban Jazz basé en Ile de France. Multi instrumentiste, enseignant, musicien de scène, improvisateur et beatmaker.

Single Miroir (The Blue Light Effect) – Sortie officielle le 4 avril 2020
Cliquez pour télécharger le mp3 (clic droit sur la barre de son qui s’affichera).

Confinement / Survivre à une relation toxique – Violence domestique

SOS santé
Adultes ou plus jeunes, suite au confinement obligatoire pour cause de Covid-19, il peut être difficile pour les personnes victimes de relations toxiques et maltraitées de rester enfermées avec leurs bourreaux.
Si vous êtes dans une situation fragile, ne surtout pas désespérer. Des solutions existent.

Certains numéros de téléphone, sites et mails d’alerte par exemple, continuent de fonctionner. Auprès de proches sûrs, au pire des cas, et si vous avez accès à une connexion, cherchez de l’aide. Si vous fréquentez des sites de conseils sur l’ordinateur de maison pour vous en sortir, n’oubliez pas d’effacer votre historique ou de surfer en navigation privée.

Si votre foyer n’a pas ce problème mais vous êtes témoin d’une situation dangereuse pour un tiers, les services d’urgence de votre pays fonctionnent toujours.

Le cas de la France

« Il est déconseillé de sortir. Il n’est pas interdit de fuir » martèle actuellement l’organisation Nous toutes. Car pour les femmes maltraitées par leur conjoint, les difficultés et les risques liés au confinement sont les mêmes. (1)
Ce conseil est aussi valable pour les hommes battus.
En cas de suspicion de violence conjugale, appelez le 3919

«Chaque jour, 200 enfants sont victimes de violence en France selon les chiffres de la police et de la gendarmerie. Le confinement peut amplifier ce phénomène. Sans même parler des maltraitances les plus graves, beaucoup de parents risquent de craquer parce qu’ils sont à bout de nerfs. Il faut aider ces familles», alerte Lyes Loufok, ancien enfant placé, devenu porte-parole de l’enfance en danger. (2)
En cas de suspicion de violence sur mineur, appelez le 119 (appel gratuit qui n’apparaît pas sur les relevés téléphoniques).

Numéro des associations de protection de l’enfance 

–    La Voix De l’Enfant : 01.56.96.03.00
–    L’enfant Bleu – Enfants maltraités : 01.56.56.62.62
–    Colosse aux pieds d’argile : 07.50.85.47.10
–    Stop maltraitance / Enfance et Partage : 0.800.05.1234

Sources
– (1) Le confinement provoque des inquiétudes sur la maltraitance des enfants –Le Figaro 20/03/2020
– (2) Confinement / Les femmes et les enfants battus sont en danger Psychologie.com 19/03/2020