#JMPS2020 – Journée Mondiale de Prévention du Suicide – Focus sur l’Afrique

Le suicide est un thème encore tabou aussi en Afrique (lire l’article dédié). Pourtant cette Journée Mondiale de la prévention du Suicide a toute sa place sur un continent dont les statistiques interpellent.
Non, le suicide n’est pas un « truc » d’occidentaux… Ni de ville.

Carte source OMS

Dans son rapport de 2019, l’Organisation Mondiale de la Santé alerte notamment sur l’utilisation généralisée des pesticides, faisant partie des premiers moyens utilisés pour se suicider en Afrique, comme dans le reste du monde. En outre, considérant ces statistiques sur le continent, il faut prendre en compte que tous les suicides ne sont pas déclarés comme tels dans les registres de décès à cause des tabous. Les chiffres peuvent donc être malheureusement loin de la réalité.

Pourtant il y a bel et bien de l’espoir.

Extrait :
« …Il existe maintenant un nombre croissant de preuves internationales indiquant que les réglementations visant à interdire l’utilisation de pesticides très dangereux peuvent entraîner une réduction des taux de suicide nationaux. (En Asie), le pays le mieux étudié est le Sri Lanka, où une série d’interdictions a entraîné une baisse de 70 % des suicides et a permis de sauver environ 93 000 vies entre 1995 et 2015.« 

Une prévention vitale à tous les niveaux car la perte du membre de la famille quand il se suicide, entraîne de manière drastique le bouleversement à tous les niveaux (financiers, sociaux et psychologiques) des survivants.

Traumas et conséquences
Le suicidé même après sa mort ou celui qui a effectué une tentative est souvent stigmatisé : on estime qu’il n’a pas correctement cherché de l’aide. (stigma and taboo Source). La famille en paie le prix et bien souvent vit dans le déni ou la dissimulation.

Une reconsidération plus globale de la notion de santé.

Plusieurs structures plaident pour une reconsidération de la santé sur le terrain, impliquant également le bien-être mental sans que cette dernière notion ne soit laissée totalement au domaine dit spirituel ou religieux…
Pour rappel, la santé se décline comme « un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité».

L’Africa Health Organisation (AHO) organise dans toutes ses agences à travers l’Afrique, à l’occasion de la Journée Mondiale de la prévention du suicide, de 8H à 18H, des événements dédiés.
Vous êtes actuellement sur le continent africain ? Trouvez votre agence

Quelques articles sur la thématique :
Jeune Afrique – L’Afrique ne doit pas se résigner à avoir les taux de suicides parmi les pires au monde
Sputnik – En Côte d’Ivoire, le suicide demeure tabou malgré un taux parmi les plus élevés au monde

Zoom sur l’Afrique du Sud

En Afrique du Sud, The South African Depression and Anxiety Group organise une discussion ouverte à tous (anglais) via Facebook le 11 septembre 2020 de 13h à 14h puis de 19 à 20h, heure de Johanesbourg.

Vous traversez une période délicate, de l’aide existe et elle peut être anonyme ou gratuite. Cliquez pour en savoir plus sur les ressources mis à disposition par des structures habilitées.




Laisser un commentaire