Zoom sur l’Afrique et les Caraïbes

Le suicide est un problème de santé publique, c’est bien un état d’urgence mondiale et les Caraïbes et l’Afrique dont est originaire l’auteure de ce projet ne sont pas épargnés.

En dehors des problèmes financiers qui accompagnent fréquemment un traitement psychologique ou psychiatrique, le tabou qui règne autour des maladies mentales semble être fortement ancré en Afrique : « les patients en traitement psychiatrique sont souvent considérés comme des «possédés» et leur maladie comme une punition des dieux pour leur mauvaise conduite. Il arrive aussi que la guérison d’une personne ne soit tout simplement pas reconnue tant que celle-ci n’est pas allée chez un guérisseur traditionnel qui procédera alors à une sorte d’exorcisation. 

Autre drame, bien souvent, l’impossibilité de l’accès aux soins pour les victimes de violences sexuelles dans certaines zones de l’Afrique de l’Ouest pour traiter les maladies et les blessures physiques et psychologiques résultant du viol, ce qui représente une violation supplémentaire de leur droit à la santé. (Source Amnesty International, rapport mars 2007).

Contrairement aux idées reçues et aux clichés, le suicide d’individus fragilisés constitue sur le continent africain un important problème de santé publique dont les structures dédiées saisissent toute l’ampleur. Mais la mention même de l’acte est bien souvent tabou dans les familles dont l’un des membres s’est suicidé.

Dans les Caraïbes, l’histoire difficile de certaines îles relate les suicides collectifs et individuels qui ont fortement impacté les descendants.
Loin de l’image du soleil et des cocotiers, la question de la santé mentale et la prévention du suicide restent des préoccupations majeures.
A titre d’exemple, deux à trois tentatives de suicides connus par jour ont été répertoriés par l’association SOS KRIZ en 2017 en Martinique pour un peu moins de 400 000 habitants (recensement 2016). En 2019, « Santé Publique France » consacre son bulletin de santé publique aux conduites suicidaires en Martinique.

Des solutions existent, des efforts sont entrepris et la solidarité existe bel et bien. En savoir plus.